Caravanes de migrants D'espoirs et de murs

Crise chronique régionale, la situation migratoire en Amérique Centrale a récemment pris un nouveau visage avec la formation des caravanes de migrants de plusieurs milliers de personnes, fuyant la violence, la pauvreté et l’absence d’accès aux soins.

Censés les protéger des violences de l’exil, ces rassemblements posent des défis importants liés à la saturation des dispositifs d’accompagnement et d’accueil à l’arrivée.

Etat des lieux

400 000

Personnes migrent chaque année entre l’Amérique Centrale et le Mexique

Sur ce programme

23 

partenaires institutionnels, associatifs, médicaux et communautaires locaux

Une crise régionale

Insécurité, violence, pauvreté et inégalités sociales : autant de barrières aux conditions minimales de développement et de respect des droits de l’Homme qui poussent des centaines de milliers de personnes sur les routes en Amérique centrale.

Venues du Honduras, du Salvador ou du Guatemala, ces personnes, hommes femmes et enfants, partent vers le Nord pour trouver une vie meilleure, pour eux et leurs proches.
Mais passées des conditions d’exil particulièrement éprouvantes qui laissent souvent des séquelles – épuisement, déshydratation, blessures, associés à d’autres pathologies voire problématiques de santé mentale – celles-ci se trouvent confrontées à la politique migratoire de la zone et livrées à elles-mêmes du fait de dispositifs d’accueil et de soins saturés.

C’est particulièrement le cas dans la zone frontalière Guatemala/Mexique, qui fait face depuis décembre 2018 à l’afflux massif et groupé de ces caravanes.

Face cette situation humanitaire très préoccupante, nos équipes, présentes depuis les années 90 en Amérique centrale et au Mexique (région appelée Mésoamérique), ont décidé d’agir.

"Ce que l'on fait sauve des vies"

Témoignageen quête de paix et de soins

Yamileth a 19 ans. Hondurienne, elle a dû quitter son pays avec son fils de 13 mois.
Nous l’avons rencontrée il y a quelques jours dans un refuge de l’Institut National de Migration à Ciudad  Hidalgo, au Mexique (Chiapas). Elle raconte son histoire.

Lire

Nos actions 20 ans d'aide aux populations

05 Mai 94 Mexique : premier programme d'accès aux soins des populations indigènes de Los Altos, Chiapas
20 Avr 94 Guatemala : création d'un programme pour couvrir les besoins humanitaires des retournés du Mexique
10 Jan 95 Salvador : début des activités pour l'accès aux soins des populations
15 Fév 05 Mexique : lancement de l'action d'appui sanitaire aux migrants à Tijuana et Mexicali
02 Oct 05 Mexique : intervention d'urgence en réponse à l'ouragan Stan
09 Fév 11 Mexique : programme de santé sexuelle et reproductive des femmes migrantes employées domestiques et travailleuses du sexe dans le Chiapas
07 Juil 14 Plan "Frontera Sur" : les Etats-Unis externalisent leur frontière dans le sud du Mexique, impactant considérablement les dynamiques migratoires
04 Fév 17 Honduras : ouverture du programme pour les personnes migrantes et leurs familles
19 Sep 17 Mexique : intervention d'urgence à Puebla en réponse au séisme
23 Mar 17 Ouverture du programme régional d'amélioration d'accès à la santé des personnes migrantes et expulsées
13 Juin 18 Lancement du programme d'accès aux soins des prostituées immigrées au Mexique
10 Déc 18 Première caravane de migrants centraméricains

 

Depuis plus de 20 ans, Médecins du Monde développe en Amérique Centrale et au Mexique des projets qui répondent aux besoins des populations et s’adaptent aux évolutions du contexte régional.

A partir d’une mission exploratoire effectuée fin 2015, Médecins du Monde Espagne et France ont lancé en 2016 un programme régional visant à améliorer l’accès à la santé des personnes migrantes et déplacées forcées.
Un programme qui se déroule actuellement au Honduras, au Salvador, au Guatemala et au Mexique, en partenariat avec les institutions publiques et les organisations de la société civile.

Des actions spécifiques sont mises en place pour répondre aux besoins des personnes formant ces caravanes tout en appuyant les institutions et organisations partenaires.

Les efforts les plus importants se sont concentrés au niveau de la zone frontalière de Tecún Umán (Guatemala) – Ciudad Hidalgo/Tapachula (Mexique), principal point de passage de ces caravanes de migrants.

 

 

 

 

InterviewSimon, coordinateur régional

Simon est coordinateur régional de MdM France en Mésoamérique.
Il explique le contexte géopolitique et humanitaire et la réponse de nos équipes face à cette crise.

Lire

Rencontre d’exilCes enfants vulnérables

Raquel est référente du programme Migration et Déplacements forcés de Médecins du Monde au Guatemala.
Travaillant régulièrement au contact des personnes migrantes, elle raconte une soirée passée dans un refuge auprès d’un groupe de femmes et d’enfants, publics des plus vulnérables dans ceux qui forment les caravanes.

Lire

Nous soutenir

Par votre soutien, vous nous donnez les moyens de défendre les droits et la dignité de ces personnes migrantes.

­ 75 €

Achat de médicaments pour 20 personnes

­ 150 €

Prise en charge médicale de 20 patients

Légende à écrire
Mexique - partenariat avec l’association des femmes migrantes et mexicaines en action contre la violence (AMMMACV).
Notre équipe mobile sur le Puente Suchiate, qui marque la frontière entre le Guatemala et le Mexique.
A Guatemala City, le refuge Racines d'amour accueille des mineurs non accompagnés, souvent victimes de violences.
©J. Guillemard
Guatemala - intervention dans les "casas migrantes" en appui aux équipes locales